14 novembre 2015

Bien que je ne connaisse a priori aucune des victimes des attentats de vendredi soir, je partage la douleur et le chagrin des familles ayant perdu des proches lors de ces événements d'une barbarie inqualifiable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire